D-Vine Academy pro, Hommes & Terroir

Vin bio, biodynamique, en agriculture raisonnée, HVE ou vins naturels, quelles différences ?

Vins bio biodynamiques naturels

Depuis quelques années, un réel engouement se fait sentir pour les produits issus d’une agriculture qui vise à protéger l’écologie et le vin n’y échappe pas. Haute Valeur Environnementale (HVE), bio, biodynamiques, raisonné ou encore vins naturels. S’il n’est pas simple de savoir de quoi il s’agit vraiment, une chose est sûre, ces appellations et labels sont nés d’un désir commun : réduire l’impact sur l’environnement. Regardons de plus près quelles sont les différences entre ces modèles de viticultures.

Les vins issus de l’agriculture raisonnée

Ces vins-là sont quelque peu des hybrides, entre les vins issus de l’agriculture traditionnelle et ceux issus de l’agriculture biologique. L’idée est de suivre des démarches qui respectent l’environnement. Cela se traduit par une utilisation modérée de produits chimiques. Ainsi, en réduisant l’utilisation de produits chimiques, le vigneron est en mesure de maintenir une diversité biologique de l’écosystème. Le climat joue en effet un rôle important car le choix des produits utilisés se fera en fonction de ce dernier. La viticulture raisonnée est reconnue et certifiée depuis 1998 avec le label Terra Vitis.

En 2009, après 10 ans de pratique de la viticulture raisonnée, les viticulteurs ont voulu aller plus loin. Ils ont donc revu le label en intégrant à leur démarche et dans leur référentiel technique des éléments nouveaux. Gestion des ressources en eau et en air, gestion de la biodiversité, gestion des ressources du sol et enfin, gestion des ressources en énergie.

Les vins bio

L’agriculture bio ou encore biologique ne concerne que le raisin et la vinification. Avant 2012 et de nouvelles mesures européennes, seul le raisin était soumis à l’épreuve du label. Le viticulteur doit donc suivre un cahier des charges respectueux de l’environnement bannissant pesticides, herbicides, engrais chimiques et OGM. Une attention particulière est portée à la vigne et son bien-être. Après tout, mieux elle se porte, mieux elle produira. La semence d’herbes et de plantes particulières est réfléchit pour attirer certains insectes qui élimineront les prédateurs de la vigne et du raisin. La vie des sols est privilégiée en favorisant la lutte naturelle entre les espèces.

En ce qui concerne la vinification, le cahier des charges stipule une teneur en sulfite à ne pas dépasser afin de se rapprocher d’une vinification plus propre. Tout additif doit également être d’origine biologique certifiée (levures et sucre). Les labels sont le Label Bio Européen et Nature et Progrès.

Les vins biodynamiques

L’idée vient de l’agronome et médecin autrichien Rudolph Steiner et a été mise au point dans les années 20. La viticulture biologique et biodynamique ont un tronc commun cependant, vous l’aurez compris, la biodynamie va beaucoup plus loin. On pourrait comparer l’agriculture en biodynamie au travail d’antan. La symbiose et les échanges entre la vigne, la terre, le soleil et l’air sont mis en avant. Le cycle naturel de la vie est respecté en suivant de près le calendrier lunaire. Même le positionnement des planètes a son rôle à jouer.

Les vignerons utilisent des produits naturels tels que des aspersions à base de plantes, de cristaux de roche ou de bouse de vache afin de protéger la vigne. L’idée est de respecter et favoriser la biodiversité naturelle, afin de préserver la qualité des raisins et donc d’obtenir un meilleur vin. Les labels sont Demeter et Biodyvin.

Le label HVE

Créé en 2012, il rencontre un grand succès et de plus en plus d’agriculteurs s’y intéressent. En effet, entre 2018 et 2019 le nombre d’exploitation agricoles obtenant le label Haute Valeur Environnementale a doublé.

Comme son nom l’indique, la certification HVE se concentre sur la protection et le respect de l’environnement. Plusieurs aspects de la production entrent en jeu pour obtenir la certification. Parmi eux on retrouve la préservation de la biodiversité de l’exploitation, le faible recours aux produits phytopharmaceutiques, la gestion de la fertilisation et la préservation de la ressource en eau. Le label HVE est également divisé en trois niveaux en fonction du degré de protection de l’écosystème effectué par l’agriculteur :

  1. Le respect des pratiques essentielles de la réglementation environnementale, à savoir l’environnement lui-même, la santé du végétal et les bonnes conditions agricoles et environnementales.
  2. L’adoption de pratiques techniques à faible impact environnemental.
  3. Le niveau d’excellence du dispositif pour les exploitations présentant un haut niveau de biodiversité et un très faible recours aux intrants.

Les vins naturels ou nature

Vous l’aurez compris, les vins naturels subissent une intervention minimale de la part du vigneron et ce tout au long du processus, de la vigne jusqu’à la vinification. Le but étant de ressentir l’expression naturelle du terroir. Les vignerons travaillent en agriculture biologique voire biodynamique et donc à l’écart de produits chimiques et de synthèses. Les vendanges se font généralement à la main et la vinification est dite naturelle. C’est-à-dire, sans ou avec très peu d’ajouts d’intrants œnologique (qui ne sont pas naturellement présents dans le sol) tel que les sulfites. En intervenant le moins possible, le vigneron préserve le caractère original et naturel du vin, plus proche du goût du raisin.

Aucun cahier des charges n’est aujourd’hui nécessaire pour faire du vin naturel, il n’y a ni réglementation ni certification officielle. L’inconvénient rencontré peut être de faire face à un vin instable. En effet, le souffre (sulfite) joue un rôle d’antiseptique et d’antioxydant. Il permet également de stabiliser le vin en stoppant une nouvelle fermentation. Cette dernière pourrait en effet se faire en bouteilles à cause des levures ou bactéries non traitées par le soufre. Afin d’éviter cela, le vigneron doit travailler dans des conditions irréprochables et le vin doit être stocké de façon optimale. Les labels sont Association des Vins Naturels (AVN) et Vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrant Ni Sulfites « ajoutés »).

Aujourd’hui chez 10-Vins, tous nos vignerons sont tournés vers le respect de la terre et travaillent en agriculture raisonnée (43%), biologique ou biodynamique (57%). Nous avons en effet à cœur de proposer à nos clients des vins de qualité, respectueux du terroir et de l’environnement. Maintenant que les différents types de vins n’ont plus de secrets pour vous, quel vin allez-vous choisir ?


Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur la sélection D-Vine, comment les vins sont sélectionnés et qui sont nos vignerons partenaires ? Découvrez notre carte des vins.

Menu