Hommes & Terroir

Regard d’un MOF sur la viticulture française

viticulture

La viticulture française a beaucoup évolué depuis des décennies. C’est seulement à la fin du 19ème siècle que Pasteur a réussi à déchiffrer la vinification. Il comprend que par l’action des levures, les sucres sont transformés en alcool. L’œnologie est donc une science contemporaine, qui sera encore amenée à évoluer dans les années à venir.

Une viticulture plus responsable

Wine

Pendant des années, on a voulu produire de manière massive, augmenter le rendement des vignes afin d’abreuver la population. Pour cela il a fallu réaliser des sélections massales puis clonales pour avoir les meilleurs ceps de vignes.

Finalement depuis 40-50 ans, la viticulture a évolué vers une viticulture plus responsable pour obtenir plus de qualité. Produire moins mais produire mieux.

Le changement climatique et ses conséquences sur la viticulture

Dans les années, les décennies à venir, il va falloir faire face au changement climatique. Les cépages que l’on utilise aujourd’hui sous un climat continental vont se retrouver demain sous un climat méditerranéen. Ils ne seront sans doute pas adaptés.

En France, la législation de la viticulture est basée sur cette notion de terroir avec une logique d’usages locaux, loyaux et constants. C’est-à-dire que pour bénéficier d’une appellation, on fait appel à ce qui s’est passé dans le temps ainsi qu’à la tradition locale.

Aujourd’hui, il ne serait donc pas possible de ne plus utiliser ces cépages locaux pour leur appellation. Mais peut-être que dans quelques années, avec le réchauffement climatique, la législation devra s’adapter et changer.

Le respect de la vigne et de l’environnement

Avec le goût prononcé de l’Homme pour la technologie, on aurait pu craindre de nombreuses dérives au niveau de la vinification. Aujourd’hui, ces dérives existent. En effet nous sommes capables de faire du vin avec une telle facilité, que nous pouvons produire des vins d’une qualité médiane dans tous les terroirs et même les terroirs les moins passionnants à l’origine. C’est ce qu’on appelle les vins technologiques. Mais heureusement, les vignerons souhaitent respecter leur terroir, leur histoire et respecter les traditions. Cela permet à tous les vins de ne pas se ressembler.

Cette maîtrise de la culture à la vigne et de l’œnologie à la cave nous permet aujourd‘hui de mieux respecter l’environnement. Cela se traduit par des apports en produits chimiques extrêmement faibles. Aussi, on arrive aujourd’hui à mieux maitriser le pied, le sol et l’environnement globale du raisin grâce aux sélections clonales et à de nouvelles maîtrises techniques.

Ces dernières années, les vignerons ont évolué vers une logique BIO. Ces évolutions sont multiples. La réduction de l’utilisation de soufre dans les vignes, par exemple, est de plus en plus fréquente. Grâce à la science l’Homme a donc avancé dans le sens du BIO avec plus de respect envers la vigne.

Si la viticulture a beaucoup évolué depuis Pasteur, elle sera certainement amenée à changer encore dans les prochaines années, notamment avec le défi climatique.

Pour aller plus loin

Les vins bio sont de plus en plus présents dans les vignobles et dans les caves. Pour en savoir plus sur les différents labels et types d’agriculture, découvrez notre article : Vin bio, biodynamique, en agriculture raisonnée, HVE ou vins naturels, quelles différences ?

Menu