La dégustation

Les trois étapes de la dégustation d’un vin

dégustation vin

Novice dans l’art de la dégustation du vin ? Découvrez pas à pas les étapes clés. Comment faire une dégustation ? Quelles sont les étapes ? Comment obtenir des informations sur ce breuvage ? Avec modérations bien sûr !

L’observation… 

Avant de se lancer dans la dégustation d’un vin, il faut se rappeler que le vin est une boisson particulière, produite grâce aux mains de l’Homme pendant une à deux années. Le vin raconte une histoire. Derrière un vin, c’est un Homme, une vie, des passions, qui sont retranscrits et racontés.

La première étape d’une dégustation se passe dans l’observation. Tout d’abord regardez la couleur du vin, les premières informations se trouvent ici : son évolution, son âge, son cépage… Pour les vins blancs, plus le vin est jeune, plus il est pâle. A l’inverse, plus il est mature, plus sa robe sera dorée. Pour les rouges, la robe donne une information sur leurs cépages. Selon les cépages, le vin aura en effet une robe plus ou moins soutenue. Les Pinots noirs par exemple, seront souvent plus rubis et les vins à base de Syrah, seront à l’inverse plus violacés. Vous pouvez ainsi découvrir la provenance du vin rien qu’à la couleur !

Puis derrière cette couleur, viennent alors plusieurs questions : D’où vient-il ? Quel goût a-t-il ? Qui l’a produit ? Est-ce qu’on le met en carafe ? Toutes ces questions vont ainsi vous aider à comprendre toute la diversité des vins.

L’étude olfactive…

2ème phase de la dégustation, l’olfactif, les arômes… Pour les arômes, nous faisons souvent référence aux fruits, le cassis, la framboise… En réalité ce sont des molécules aromatiques. Ces arômes fruités nous font remonter des souvenirs et donnent ainsi un côté Madeleine de Proust au vin… Le Lilas chez la grand-mère, la malle à déguisements, le grenier des grands parents… C’est le côté sympathique de la dégustation, qui fait appelle à notre mémoire, à nos souvenirs et à nos émotions.

Grâce à ces différentes saveurs, vous allez pouvoir savoir où en est le vin dans son évolution. Combien de temps il va pouvoir tenir ? Est-ce que je peux le boire demain ? Est-ce que je le mets en carafe ? Et puis, chaque arôme va être lié à un côté variétal, c’est-à-dire a nos cépages. Chardonnay, Sauvignon, Chenin, Pinot, chaque cépage à ses notes caractéristiques : l’abricot pour le Viognier, la violette pour la Syrah…

l'étude olfactive

La dégustation…

Dernière phase de la dégustation, le gustatif. Une fois en bouche, le vin vous livre ses secrets. Il vous dit s’il est sec, ou plutôt sucré. Pour un vin blanc, on dit souvent que l’acidité constitue sa colonne vertébrale. Un vin blanc en a besoin, mais il faut trouver le parfait équilibre pour éviter que le vin ne s’écroule.

En ce qui concerne les vins rouges, leur colonne vertébrale sera elle liée aux tannins. Il est nécessaire de garder un équilibre encore une fois. Il faut que les tanins soient en adéquation avec la partie charnue du vin, sa partie fruitée. Si l’on a que de la structure cela va devenir rude. A l’inverse, si l’on a que du fruit cela va devenir « mou ».

Finalement, en quelques minutes, vous pouvez découvrir de nombreuses informations sur un vin, son origine, sa maturité, son encépagement… L’objectif, est avant tout de vous faire plaisir, d’exprimer et de donner votre ressentie et puis enfin, d’oser l’écrire. Plus vous dégusterez des vins, plus cet exercice sera facile.

Pour aller plus loin

Maintenant que vous êtes un as de la dégustation, découvrez comment profiter d’un vin dans les meilleures conditions. Aération et température, pourquoi ces deux éléments sont aussi importantset comment les respecter au mieux ? Découvrez notre article sur le sujet.

Menu