Régions & Cépages

L’appellation Savennières

Savennières

L’appellation Savennières est produite dans le vignoble de la Loire, situé à l’ouest de la France plus précisément au cœur de la région d’Anjou-Saumur. Petite appellation de 146 hectares, Savennières bénéficie d’une très belle réputation. Notre œnologue Béatrice Dominé vous invite à la découverte de son terroir de prédilection en compagnie de Laurent Derhé, Meilleur Ouvrier de France Sommelier.

Savennières, la pépite de Loire

« Grand Cru » des vignobles de la Loire, Savennières, vignoble historique du val de Loire est situé aux portes d’Angers et s’étend sur 146 hectares. Savennières est une micro-appellation. On retrouve seulement trois communes sur cette appellation : Savennières, Bouchemaine et La Possonnière.

Situé au cœur de l’appellation Anjou-saumur où l’on produit beaucoup de vins rouges comme le Saumur-Champigny, mais également des grands blancs liquoreux comme le Coteaux du Layon, Savennières fait figure d’exception en ne produisant que des vins blancs, principalement secs, bien que cette appellation soit autorisée à produire des vins moelleux. Le Chenin permet en effet de produire des vins secs, moelleux, liquoreux et même effervescents dans la Loire.

Un terroir unique

 L’AOP Savennières ne couvre qu’une centaine d’hectares et s’étendant sur les coteaux de la Loire, un terroir de schistes gréseux. Au sein de cette appellation, deux parcelles d’exception ont été délimitées, offrant ainsi une aura particulière aux vins issus de ces deux terroirs :  la Roche-aux-Moines et la Coulée de Serrant.

La Roche aux Moines, limitée à quelques domaines seulement

Le Savennières-Roche-aux-Moines est un terroir unique, profitant d’un sol rocheux schisto-gréseux s’avançant vers le fleuve. Seulement 8 domaines cultivent les 22 hectares de la Roche-aux-Moines. Les domaines souhaitant produire le Savennières-Roche-aux-Moines doivent respecter de nombreuses règles. Seul le cépage chenin est autorisé avec des rendements maximums de 30 hectolitres par hectare. Les désherbants de synthèse ainsi que les insecticides sont interdits et les vendanges manuelles sont obligatoires.

Coulée de Serrant, exclusivement réservée au Domaine Joly

Propriété exclusive de la famille Joly, le Domaine de la Coulée de Serrant constitue à lui seul une appellation contrôlée de 7 hectares seulement. Planté en 1130 par des moines cisterciens, le vignoble est composé de vignes âgées de 35 à 80 ans. Depuis 1984, l’intégralité du domaine est cultivée en agriculture biodynamie. Un mode de production cher à Virginie Joly, à la tête du domaine, qui poursuit le travail mené par son père, Nicolas Joly, véritable ambassadeur de la biodynamie.

On produit du vin sur ce terroir chargé d’histoire depuis presque 1 000 ans. La Coulée de Serrant en est en effet à la 890ème vendange. Domaine confidentiel, on y fait de grands vins connus et reconnus des amateurs. Ce sont des vins qui ont su gagner leur réputation grâce à la qualité d’un terroir exceptionnel.

Savennières, une perfection inégalée

Dans la notion de terroir on retrouve le sol, le climat et le cépage. La combinaison de ces trois éléments contribue ainsi à créer un grand terroir dont Savennières en est l’illustration incontestable.

Le cépage chenin atteint ici une perfection inégalée grâce à une combinaison unique entre le sol et le climat. Le climat océanique à influence continentale y est en effet très intéressant et on retrouve un sol très singulier : craie, tuffeau, sableux, argileux et siliceux.

Les grands chenins apportent une finesse et une complexité aromatique rare en bouche, ainsi qu’une texture soyeuse, onctueuse et crémeuse. La fin de bouche est quant à elle très fraiche, très tendue avec une certaine minéralité. Le chenin apporte des arômes exceptionnels qu’ils soient jeunes ou vieux. Les vins blancs de l’appellation Savennières donnent ainsi le meilleur d’eux-mêmes après quelques années de maturité (environ 5 ans en cave).

Un vin élégant

Pour conclure, ce qui concours à l’élégance, à la complexité des vins de l’appellation Savennières, ce sont également leurs faibles rendements. Les domaines produisent deux fois moins que les autres appellations. Ce sont des coteaux difficiles à cultiver, mais c’est justement cette difficulté qui permet d’atteindre l’excellence sur cette prestigieuse appellation qui compte parmi les plus grands vins du Val de Loire.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur les vins du monde et la diversité des terroirs viticoles ? Découvrez notre article sur les vins suisses. Lire l’article

Menu