Régions & Cépages

Introduction aux vins Italiens

Vignobles italie

Premier producteur de vin dans le monde avec près de 55 millions d’hectolitres en 2018, l’Italie et la viticulture ont une histoire commune vieille de plus de 2500 ans… Fruit du savoir-faire des Etrusques, des Grecs et surtout des Romains, cette terre propice au développement de la vigne a notamment été surnommée Œnotria, la terre du vin, par les grecs.

Le système de classification des vins en Italie

L’Italie possède un système de classification proche de la France, mais créé plus récemment en 1960. Il comprend 4 catégories :

  • Vino Da Tavola: l’équivalent des vins de table en France.
  • Indicazione Geographica Tipica (IGT): l’équivalent de l’Indication Géographique Protégée (IGP) en France. Certaines appellations sont aussi vastes que des régions, comme Toscano et Sicilia, alors que d’autres sont limitées à une vallée ou à quelques collines. On en compte 129 en Italie contre 74 en France.
  • Denominazione di origene Controllata (DOC): l’équivalent de notre AOP. L’Italie dénombre 474 DOC tandis que la France en compte 308.
  • Denominazione di origine controllata e garantita (DOCG): S’il n’y a pas d’équivalence en France, on peut considérer cette classification comme une AOP d’excellence. On en compte 39 en Italie.

En tout, les DOC et DOCG représentent moins de 20% de la production de vins Italiens.

Les régions viticoles Italiennes

Avec des vignes qui s’étendent du Nord au Sud de la botte, l’Italie représente ainsi le quatrième pays en termes de superficie cultivée. En tout, l’Italie compte 20 régions viticoles :

  • Abruzzo
  • Basilicata
  • Calabria
  • Campania
  • Emilia-Romagna
  • Fruili-Venezia-Guilia
  • Lazio
  • Liguria
  • Lombardia
  • Marche
  • Molise
  • Piemonte
  • Puglia
  • Sardegna
  • Sicilia
  • Toscana
  • Trentino-Alto Adige
  • Umbria
  • Valla d’Aosta
  • Veneto
Carte des régions viticoles Italie

Les régions du Nord-Est et Nord-Ouest représentent environ la moitié des DOC et DOCG d’Italie avec des appellations telles que Barbaresco, Barolo ou encore Gavi (l’une des trois seules DOCG en vin blanc d’Italie).

Les principaux cépages des vins en Italie

L’une des spécificités du vignoble italien est le nombre de cépages qu’on y trouve. En effet, avant la crise du Phylloxéra, fin XIXème siècle, on trouvait plus d’un millier de cépages différents. Aujourd’hui, 338 cépages de type Vitis vinifera sont officiellement recommandés ou autorisés.

Cette grande variété de cépages participe à la richesse de la viticulture italienne. Richesse qui se manifeste dans des vins à la typicité marquée, à l’identité et au style uniques. Chaque région possède en effet ses propres cépages, comme le Nebbiolo dans le Piémont, le Malvasia Di Sardegna en Sardaigne par exemple. Mais certains sont cultivés dans toute l’Italie, tels quel le Barbera ou le Sangiovese.

Chianti

L’appellation Chianti étant l’une des plus connues de Toscane et d’Italie, on ne pouvait pas conclure cet article sans l’évoquer.

Dès 1716, la renommée du Chianti incite Cosme III de Medicis, Grand Duc de Toscane à définir une aire délimitée pour mettre fin aux fraudes. Cette aire s’étendait alors du Sud de Florence au Nord de Sienne, une zone connue à ce jour pour être celle du Chianti Classico. Les vignobles de Chianti s’étendent aujourd’hui sur 17000 ha, sur des sols majoritairement argilo-calcaires.

La dénomination DOC Chianti voit le jour en 1963, incluant une « sous-zone » Classico, avant de passer DOCG en 1984. En 1996 finalement, Chianti Classico se sépare de Chianti pour devenir une DOCG à part entière. Aujourd’hui, il existe 8 sous-régions de l’appellation :

  • Colli Aretini
  • Colli Senesi
  • Colline Pisane
  • Colli Fiorentini
  • Montalbano
  • Montespertoli
  • Ruffina
  • Classico DOCG
Appellations vins Toscane

Au sein de la DOCG Chianti Classico, il existe ensuite 3 niveaux de qualité :

  • Annata : 12 mois d’élevage minimum ainsi que 12% d’alcool minimum. Ce niveau représente 73% de la production.
  • Riserva : 24 mois d’élevage minimum et 12,5% d’alcool minimum. Les Chianti Classico Riserva représentent 23% de la production.
  • Gran Selezione : Il s’agit ainsi du plus long en termes d’élevage avec 30 mois. Le degré minimum d’alcool est de 13%. Cette catégorie nécessite également de n’utiliser que des cépages de son propre domaine (pas de négoce) et aussi une approbation de dégustation par un panel. Elle représente 4% de la production.

La sous-région et le niveau de qualité ont également un impact sur l’encépagement. En effet, si un Chianti doit être composé d’au moins 70% de Sangiovese, la part de Sangiovese dans un Classico doit être au moins de 80%.  Cependant dans les faits, les Riserva sont composés en grande majorité à 100% de Sangiovese.

Chez 10-Vins, ce sont 3 nouvelles références en provenance d’Italie que vous pourrez découvrir très prochainement : Montepulciano d’Abruzzo (1 sur la carte des appellations), Chianti Classico (2) mais aussi Gavi di Gavi (3), de quoi passer de la théorie à la pratique !

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur les vins du monde et la diversité des terroirs viticoles ? Découvrez notre article sur le sujet, réalisé avec notre oenologue Béatrice Dominé et le MOF Sommelier Laurent Derhé. Lire l’article

Menu