Régions & Cépages

Histoire du vignoble argentin, ses cépages et ses terroirs

Argentine vin

Aujourd’hui, notre œnologue vous invite à la découverte du vignoble Argentin. Un vignoble vieux de plus de 500 ans. Un vignoble dont l’histoire remonte à l’arrivée des premiers colons espagnols en Amérique du Sud.

L’Histoire du vignoble Argentin

Si l’Amérique du Nord est connue pour son vin depuis de nombreuses années, les vins Chiliens et Argentins ont été découverts beaucoup plus tardivement.

Aujourd’hui l’Argentine est incontestablement le pays d’Amérique du Sud où la tradition viticole est la plus ancrée. Longtemps, sa production a été axé sur la quantité mais aujourd’hui, la production s’est nettement affinée.

L’Argentine tend à concurrencer les vins européens. Ce pays fait en effet beaucoup parler de lui en apparaissant comme le modèle des vins du nouveau monde. L’Argentine est l’un des plus gros producteurs mondiaux : 5ème pays producteur de vin avec 940 millions de litres, soit environ 3,50 % de la production mondiale. C’est également un pays où l’on consomme du vin. Un pays où la culture du vin est très présente et qui possède un cépage phare, le Malbec. En somme, tous les éléments sont réunis pour faire de ce pays, un grand pays du vin.

Le vin Argentin, une longue tradition

L’argentine a en effet tout d’un grand vignoble. C’est un vignoble ancestral, qui a été développé au 17ème et 18ème siècle et qui arrive aujourd’hui à son apogée grâce à sa stabilité politique.

La qualité des vins s’est nettement améliorée en 1980 avec l’arrivée des investisseurs étrangers qui ont encouragé la production de vins plus haut-de-gamme. Aujourd’hui, l’Argentine est l’une des grandes nations viticoles mondiale et les vins argentins se voient couronnées de nombreuses récompenses internationales.

L’Argentine, c’est également un pays de gastronomie et qui dit gastronomie dit vin ! Le peuple argentin aime cette gastronomie. On parle souvent des barbecues géants argentins avec de belles pièces de bœuf, qui nécessitent bien entendu, de grands vins pour les accompagner.

Les cépages argentins

Le Malbec est le cépage qui forge l’identité du vignoble Argentin. Le Malbec est un cépage originaire du Sud de la France, ce cépage est connu sous les noms d’Auxerrois dans le Quercy, de Bouchalès en Haute-Garonne, de Cot ou Côt dans la Loire, de Mauzat, de Noir de Pressac dans le Libournais, de Mancin, de Soumancigne ou encore de Malbec dans Bordelais et le Sud-Ouest.

À l’origine, le grand terroir du Malbec se trouvait à Cahors. Or aujourd’hui, il y a plus de Malbec planté en Argentine que dans le Sud-Ouest de la France. Le Malbec est ainsi devenu un cépage particulier et iconique du vignoble argentin.

Le Malbec a été introduit en Argentine en 1853 par Michel Aimé Pougé, technicien viticole bordelais, embauché par le gouverneur de Mendoza qui souhaitait développer le vignoble argentin. Des siècles plus tard, le Malbec est devenu le cépage phare de l’Argentine.

Argentine

Dans les années 80-90, c’est Michel Rolland, grand œnologue Bordelais et le journaliste et dégustateur mondialement connu Robert Parkers, qui ont mis en avant le Malbec. Ils ont en effet reconnu le Malbec comme un grand cépage en devenir. Dans les années qui ont suivi, l’Argentine a beaucoup communiqué sur ce cépage particulier et iconique du vignoble argentin, permettant de faire du Malbec le cépage roi d’Argentine.

Le terroir argentin

Dans la région de Mendoza situé au Nord-Ouest, le Malbec bénéficie d’un climat et d’un terroir qui lui sont particulièrement favorables. La région de Mendoza est la capitale Argentine du vin et la première productrice de vin argentin. Elle culmine de 700 à 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer et représente un vignoble de plus de 150 000 hectares.

Le vignoble de Mendoza produit les trois quarts des vins domestiques du pays. Cette production concentrée dans la région de Mendoza s’explique notamment par le développement des chemins de fer au 19ème siècle. En 1885, l’apparition du chemin de fer reliant la région à Buenos Aires, combinée à l’arrivée d’immigrants espagnols et italiens ont ainsi permis de dynamiser la viticulture dans la région de Mendoza.

Les grandes lignes de chemin de fer ont permis d’une part, d’exporter la production de vins en direction de Buenos Aires et d’autre part, elles ont permis aux migrants italiens et espagnols qui souhaitaient faire fortune, de venir y travailler. Ces derniers ont ainsi apporté leur savoir-faire viticole mais également les cépages typiques de leurs pays. Cette région a été au cœur du développement économique et viticole d’argentine.

Le vin fait ainsi partie intégrante de l’identité argentine. C’est un pays qui possède des traditions autour du vin, une culture populaire avec ses fêtes du vin rythmant la vie des Argentins. Le vignoble argentin a su trouver ses cépages et forger son identité viticole. L’Argentine possède ainsi des terroirs extrêmement intéressants et des vignobles en devenir comme la Patagonie. Affaire à suivre…

Pour aller plus loin

Vous souhaitez en savoir plus sur les vins du monde et la diversité des terroirs viticoles ? Découvrez notre article sur le sujet, réalisé avec notre oenologue Béatrice Dominé et le MOF Sommelier Laurent Derhé. Lire l’article

Menu